Être écolo, c’est être végétarien ?

Être écolo, c’est être végétarien ?

Végétarien

En ouvrant Équilibres Café, nous voulions proposer un lieu qui soit à la fois cosy, gourmand, solidaire et éco-responsable. La question de la viande s’est donc posée dès le départ. Comme nous voulions un lieu inclusif, nous avons décidé de ne pas avoir que des options exclusivement végétariennes, mais  de proposer un peu de viande, à petites doses, et les moins polluantes possibles.

Devenir végétarien, pourquoi ?

Il y a de nombreuses raisons pour décider de devenir végétarien : pour lutter contre la maltraitance animale, pour prendre soin de sa santé, pour être en adéquation avec sa religion ou encore pour des raisons écologiques. C’est sur cette dernière question que nous allons nous concentrer. 

La consommation de viande animale est très polluante. Elle consomme beaucoup d’eau, de terres cultivables, et cela est encore pire si l’on ne consomme pas de viande locale, car il faut encore prendre en compte le transport. 

Comment mieux consommer ?

Si on ne souhaite devenir végétarien, on peut déjà faire un premier tri en regardant l’impact écologique de ce que nous consommons. Premièrement, en décidant de consommer localement. Puis en décidant de manger de la viande fermière, qui n’est pas produite dans des conditions intensives, et qui respecte à la fois mieux les animaux et l’environnement. Enfin, le choix de la viande n’est pas anodin. Pour l’illustrer, voici le besoin en eau pour produire un kilo de chacun de ces produits : 

– Boeuf : 15 000 L d’eau

– Porc : 6 000 L d’eau

– Poulet : 4 300 L d’eau

– Tomates : 184 L d’eau

Nos engagements

Depuis l’ouverture du café, nous proposons une grande majorité de plats végétariens. Pour nos options carnés, nous travaillons exclusivement avec la G.A.E.C. La Ferme de Montchervet, située à Amplepuis dans le Rhône (livré par de l’Autre Côté de la Rue, un de nos fournisseurs).

« Nos bêtes profitent des paturages autour de notre site, les vaches sont nourries essentiellement avec notre fourrage, les cochons et les poules sont nourries à base de céréales sans OGM.

En ce qui concerne la transformation, nos bêtes sont abattues à l’abattoir de St Romain de Popey puis ramenées en carcasses dans notre atelier de transformation situé à la ferme. »

Extrait de leur site internet 

Nous continuerons à proposer des plats végétariens et savoureux. De plus, nous avons régulièrement des options véganes salées à la carte. Nous souhaitons étoffer cette offre et travaillons avec Recup&gamelles sur la création de nouvelles recettes de patisseries véganes ! Cela demande un vrai travail, que nous ne vous présenterons que lorsque nous serons totalement satisfaites du résultat ! Restez donc à l’affut 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *