L’entrepreneuriat féminin

Entrepreneuriat féminin

Qu'est-ce que cela peut faire d'être une femme quand on entreprend ? La réalité, c'est qu'aujourd'hui, les femmes et les hommes n'ont pas les mêmes opportunités lorsqu'ils se lancent dans l'entrepreneuriat. On vous présente rapidement notre expérience de l'entrepreneuriat au féminin, en espérant que cela pourra déclencher quelques vocations !

La place de l'entrepreneuriat féminin

En France, aujourd’hui, les femmes sont de plus en plus nombreuses à entreprendre, on en compte plus de 200 000 par an ! C’est ainsi qu’on est passé de 30% d’entreprises créées et dirigées par des femmes en 2013 à 36% aujourd’hui. 

Mais ce chiffre, encore trop bas, masque des disparités importantes. En effet, les femmes :

– empruntent beaucoup moins, 

– créent plus leur entreprise dans le but de créer leur propre emploi, 

– sont surreprésentées dans les entreprises de la mode, de l’action sociale et de la santé. 

Pire encore, si les femmes sont plus nombreuses à entreprendre, seulement 27% des entreprises sont dirigées par des femmes. De plus, elles sont à la tête d’entreprises plus petites. 

Cela paraît incompréhensible quand on sait que les sociétés dirigées par les femmes ont moins de chances de faire faillite. De la même manière, une entreprise gérée par une femme est en moyenne 8% plus rentable. 

Les freins à l’entrepreunariat féminin

Le frein principal à l’entrepreneuriat féminin est le patriarcat. Même si le statut des femmes a évolué ces dernières décennies, le système est structurellement opposé à toute égalité réelle. Et ce pour plusieurs raisons. Dans l’imaginaire collectif, il parait toujours compliqué de concevoir des rôles féminins avec du pouvoir. Deuxièmement, ce sont toujours les hommes qui sont placés en majorité dans les positions de pouvoir. Ce sont eux qui décident de financer les projets, de créer des partenariats etc., or ils font moins confiance aux femmes pour gérer des grosses sommes d’argent (à tort, comme nous l’avons vu, les hommes ayant plus de chances de faire faillite). Sur ces points-là, de gros changements sont à effectuer, et cela prendra du temps. 

En revanche, le dernier point peut être dépassé : il s’agit de la confiance en nous. En effet, les femmes sont élevées de façon à être plus prudentes, à ne pas s’imposer et à ne pas être trop ambitieuses. Il est temps de balayer ces idées préconçues pour accepter le fait que, comme nos homologues masculins, nous sommes capables de gérer une entreprise, et de la développer avec succès ! 

Notre expérience

Nous avons eu la chance d’être soutenues par nos proches, ce qui nous a aidées pour le cap de la confiance en nous (on en profite encore pour leur dire un grand merci !). Pour autant, nous avons bien senti à différents stades de la création d’entreprise que notre double statut : jeune et femme, nous pénalisait. Nous n’avons pas été prises au sérieux pendant des rendez-vous bancaires. Des agents immobiliers ont pris des tons paternalistes et infantilisants. On nous a demandé de parler au patron un nombre incalculable de fois. Des petites et grandes choses qui nous ont rappelé qu’on n’était pas l’idéal que se faisaient les gens d’un chef d’entreprise. 

Lors de nos échanges avec d’autres femmes entrepreneures, nous avons découvert que nous avions presque toutes les mêmes blocages du fait de notre éducation. La sororité nous a fait beaucoup de bien, et nous adorons toujours échanger avec d’autres femmes entrepreneures. 

De plus, nous avons bénéficié de mentorats féminins qui nous ont aidées à avoir une posture de cheffes d’entreprise. Par exemple, apprendre à ne pas nous sentir obligées de nous excuser quand nous demandions rémunération pour notre travail ;). Nous revenons d’ailleurs sur notre expérience de mentorat lors de la journée Be a boss. C’est un événement dédié à l’entrepreneuriat féminin à Lyon, le jeudi 4 mars. Plus d’informations sur cette journée ici.

Pour conclure, on ne regrette pas un instant de nous être lancées dans cette aventure, et on espère qu’on aura de plus en plus de collègues cheffes d’entreprise !

Si cela vous donne envie de vous lancer et que vous pensez avoir besoin d’être accompagné.e dans cette aventure, n’hésitez pas à consulter les informations concernant notre formation « Création d’un lieu éthique« .

Sources : 

– BPI France : https://www.bpifrance.fr/A-la-une/Actualites/Entrepreneuriat-feminin-les-chiffres-cles-22473

– Infogreffe : https://www.infogreffe.fr/etude-infogreffe-les-femmes-et-l-entrepreneuriat-en-2019

– Generali : https://www.generali.fr/professionnel/actu/chiffres-encourageants-entrepreneuriat-feminin/

Partager :

Plus d'articles

Repas solidaire à lyon

Alimentation & pollution

Dans la lignée de notre bilan d’impacts, nous vous proposons une réflexion plus globale liée au lien entre alimentation et

Inscrivez-vous à notre newsletter

Entrepreneuriat féminin
Entrepreneuriat

L’entrepreneuriat féminin

Qu’est-ce que cela peut faire d’être une femme quand on entreprend ? La réalité, c’est qu’aujourd’hui, les femmes et les

Lire plus »